PEPS dans les murs

Accueil/ PEPS dans les murs

2021-2022

Avec la Compagnie Passe-Muraille : Du théâtre, ru rap autour de la question des migrants

Cette année, dans le cadre de « Peps dans les murs » financé par la Région Hauts de France, les élèves de 1 BP2 ont travaillé avec la Compagnie Passe- Muraille autour de la question des migrations, en lien avec le spectacle de la troupe « Du silence à l’explosion ».

Les élèves ont d’abord rencontré un migrant, entendu son histoire, partagé son difficile parcours jusqu’à chez nous. Puis ils ont été invités à s’imaginer devoir tout quitter, devoir partir pour fuir la guerre, la misère, la répression. Ils ont ainsi écrit et joué des saynètes autour de l’objet qu’ils embarqueraient, avec eux, en dernier recours : ce fut un doudou, un ballon, une photo…

Ils ont, ensuite, travaillé avec Ahmed, jeune poète, comédien, rappeur qui les a initiés au rap et leur a fait découvrir différents styles de rap. Ahmed les a enfin amenés à écrire leur rap collectif, à partir d’une simple phrase évoquant l’obligation de partir, de tout quitter.

Dans une dernière phase, les élèves ont rencontré les techniciens de l’image et du son. Ils ont enregistré leur texte, multipliant, parfois, les prises.

Ce travail s’inscrivait dans le cours de Français « Créer et fabriquer : l’invention et l’imaginaire », encadré par Mme Descharles Magalie et a permis aux élèves de s’imaginer à la place des migrants, de laisser place à leur imagination et leur création dans l’écriture des saynètes et rap collectif.

Parallèlement, les élèves ont eu la chance de pouvoir assister à la pièce de théâtre de la compagnie partenaire « Du silence à l’explosion » sur les difficultés des migrants, à Doullens et ainsi voir jouer Ahmed et re-croisé Céline Brunelle, avec qui ils avaient travaillé.

Quelques photos de ce projet qui les a fort motivés ….

(Lien vers le spectacle de la compagnie Passe muraille : Du silence à l’explosion

https://www.hautsdefrance.fr/evenement/du-silence-a-lexplosion/)

Une année estampillée « Théâtre »

Dans le cadre de « Peps dans les murs », opération financée par la Région des Hauts de France et en lien avec le projet d’établissement et l’objet d’étude de Français « Dire et se faire entendre », les élèves de Mme Descharles, professeur de Lettres -Histoire- Géographie, ont travaillé avec la compagnie théâtrale, l’Embardée pendant l’année scolaire 2021/2022.

Cette classe de Seconde professionnelle Métiers de la relation client, a pu, ainsi, découvrir comment occuper l’espace scénique, poser sa voix, prendre conscience intuitivement de l’Autre, s’exprimer de façon verbale et non-verbale…

Pour cela, les élèves ont imaginé des saynètes autour du thème des migrations – thème à leur programme, en géographie – et ont, en effet, exploré les différentes causes de l’exil, les différentes difficultés du départ, les obstacles à franchir, les conditions de voyage et d’accueil dans les pays de destination…

Ces élèves ont, donc , illustré, dans leurs travaux de création , les différents éléments d’un objet d’étude de Géographie de l’année.

L’objectif était de leur donner davantage d’aisance à l’oral,élément primordial dans leur future profession, mais aussi de faire travailler leur concentration, leur imagination, leur prise en compte de l’Autre tout en établissant des passerelles entre les différentes matières de leur formation.

Défi relevé !

Parallèlement, n’ayant pu assister, pour des raisons de calendrier, au spectacle de la compagnie l’Embardée », ils ont rencontré Jacques Descordes, de la Compagnie des Docks, auteur et metteur en scène de la pièce « Ce que nous désirons est sans fin » et pu apprécier sa nouvelle création au Théâtre de Montreuil sur mer.

Une année riche en culture théâtrale pour ces futurs vendeurs !

(crédits photographiques Cie des Docks)

 


2020-2021

Projet PEPS dans les murs, avec la Compagnie des Docks : une belle rencontre permise et soutenue par la Région Hauts de France

De Novembre 2020 à mai 2021, les élèves de 1BP2 Commerce ont eu la chance de travailler avec Jacques Descordes de la Compagnie des Docks. Malgré un contexte sanitaire contraignant – difficile , en effet, de faire du théâtre en étant masqués ! – les élèves ont pu développer leur capacité de concentration, leur imagination par des exercices concoctés par le comédien.

Ils ont également appris à gérer l’espace scénique, à prendre conscience de l’Autre, de sa présence sur sa scène , de sa prise de parole . Ils ont ainsi été initiés à la prise de parole intuitive ainsi qu’à la mise en mouvement intuitive collective .

Enfin , ils ont travaillé leur prise de parole, le volume, le ton…à travers la lecture de textes contemporains et notamment des écrits de Jacques Descordes qui seront joués sur scène , par le comédien lui-même, dès la reprise des spectacles.

Ce projet s’inscrivait dans le cadre du volet PEPS dans les murs, financé par la région des Hauts-de France et des cours de leur professeur de commerce et de français, Mme Descharles et M. Lernould, soucieux de travailler les capacités orales de leurs élèves, pour une meilleure insertion sociale et professionnelle.

À noter qu’en cette année scolaire si particulière, ce projet PEPS a permis aux élèves d’aller à la rencontre de la culture – faisant d’eux des privilégiés alors que l’ensemble de la population en était privé.

« Des mots aux gestes de travail »

La classe de seconde bac pro commerce 2 a travaillé autour de la notion de travail avec l’association « Travail et Culture » dans le cadre de «PEPS dans les murs», financée entièrement par la région Hauts-de-France.

Ils ont ainsi travaillé sur deux ateliers : l’atelier d’écriture avec M. Jean-Marc Flahaut et l’atelier d’étymologie poétique avec M. Thierry Duirat.

Dans le cadre de l’atelier d’écriture, ils se sont projetés dans leur avenir professionnel et se sont imaginés quelques années plus tard. Ils ont ainsi exploré leurs motivations et leurs attentes, quant à leur futur métier et leur insertion professionnelle. Cet exercice les a confortés dans leur choix de la section ou a relancé leur désir d’intégrer une autre formation, comme ils le souhaitaient pour certains. Ils ont écrit des textes aidés par M. Flahaut et les ont, même parfois, enregistrés afin d’être utilisés lors de la restitution finale.

Dans le cadre de l’atelier d’étymologie poétique , ils ont échangé autour des relations professionnelles, rencontrées au cours de leurs stages : ils se sont ainsi exprimés sur ce qu’était un bon/mauvais tuteur de stage , un client sympathique/un client désagréable….Cette réflexion est ensuite traduite sous forme d’une planche réalisée par une illustratrice ; cette planche rejoindra l’ensemble des réflexions menées avec d’autres groupes de lycées, collèges, missions locales ….avec qui l’Association « Travail et Culture » travaille également.

Ce travail a donné lieu à une restitution le mercredi 12 mai 2021 , avec les artistes, en présence des élèves de la classe, de Mmes Descharles et Laidez, professeurs de Lettres-Histoire et de Commerce impliquées dans ce projet riche d’enseignements sur le plan du développement personnel de l’élève,   des savoir-faire et savoir-être.

Diaporama du projet des 2BP2